L'histoire de la marque

L'héritage d'un homme

Au moment où il achète sa première distillerie sur Bow Street, à Dublin, en 1780, John Jameson est issu d’une longue lignée d’illustres marins. Il a renoncé à son destin familial tout tracé pour faire du whiskey irlandais le rêve de sa vie. Son ambition est alors de créer l’un des meilleurs whiskies au monde.
Pour cela, il crée une distillerie parmi les plus belles d’Irlande, il choisit avec soin les alambics qui serviront à distiller son whiskey, les fûts dans lesquels il vieillira ainsi que les grains d’orge avec lesquels il sera fabriqué. Son amour du whiskey et du travail bien fait ne tardera pas à être récompensé. En 1805, John Jameson devient l’un des plus grands producteurs de whiskey au monde !

Depuis 1780, Jameson est fidèle à ses traditions

Afficher la suite

Un whiskey de valeur

S’il a renoncé à la mer et au métier de ses ancêtres pour se consacrer au whiskey, John Jameson est cependant fidèle à ses valeurs familiales transmises à travers les générations. Il a d’ailleurs tenu à immortaliser la devise de sa famille en l’inscrivant sur chacune des bouteilles de Jameson vendues partout dans le monde : « Sine Metu », qui signifie en latin « sans peur ».
On comprend la portée d’une telle devise pour des marins habitués à se battre en haute-mer contre les pirates et les éléments déchaînés. On comprend également le courage et la foi indispensables pour devenir le créateur et le distillateur du whiskey préféré des Irlandais !

Les Armoiries de la famille Jameson

Patience et persévérance

John Jameson et ses héritiers n’ont cessé d’approfondir l’art de la distillation et du vieillissement. A force d’expériences, John découvrit que certaines espèces d’orge produisaient un whiskey supérieur, au goût et à la texture plus ronds et plus veloutés. Il encouragea alors les fermiers de la région à les cultiver et leur distribuait les semences chaque année au printemps.
Il fut également le premier à réaliser l’importance capitale du vieillissement dans l’élaboration d’un whiskey. A l’époque où le but des distillateurs était de produire du whiskey rapidement et avec peu d’investissement, John Jameson, lui, choisit de laisser vieillir son whiskey durant de longues années dans des fûts de chêne. Il a déjà compris que le whiskey est aussi une histoire d’alchimie entre les matières et le temps.

Depuis 1970, Jameson est fidèle à ses traditions

Triple distillation

Lorsque John commence à fabriquer son whiskey, en 1780, la tradition irlandaise veut que l’on ne distille le whiskey que deux fois, comme en Ecosse. John déroge à cette règle ancestrale pour aller plus loin dans sa quête de perfection. Il distille son whiskey non pas deux mais trois fois et obtient ainsi un whiskey plus doux et plus moelleux. Par la suite, ce procédé sera adopté par une grande partie des distilleries Irlandaises.

John Jameson avait compris que le secret du whiskey résidait en grande partie dans son vieillissement. Pour permettre à son whiskey de donner le meilleur de lui-même, John Jameson choisissait avec attention les fûts de chêne dans lesquels il faisait vieillir son whiskey.

Enfin, pour laisser à son whiskey le temps de se charger du meilleur des fûts et des caves dans lesquels il vieillit à l’abri des regards et de la lumière, John Jameson le conservait au moins 7 ans dans ses fûts.

Alambic de la distillerie Jameson

Fermer

mot de passe oublié ?

réinitialiser mon mot de passe

Entrez votre email

Email *

Suite à votre demande, votre nouveau mot de passe, généré aléatoirement, vous sera envoyé.
Vous pourrez ensuite le modifier à votre convenance dans votre espace personnel.

Fermer

Déjà membre ?

me connecter

Entrez vos identifiants

Email *

Mot de passe *

* champs obligatoires

Mot de passe oublié?

Fermer

m'inscrire


* champs obligatoires


m'inscrire plus tard

rejoindre le club

Inscrivez-vous pour bénéficier de ses nombreux avantages : des offres exclusives, des bons de réduction, des conseils de dégustation…

Aucune offre privilège en cours
RETOUR AU SITE